Ripollés Biographie

Juan García Ripollés, de Castellón, né à Alzira (province de Valencia, Espagne) en 1932, la mort de sa mère lors de l’accouchement l’a emmené à la capitale de La Plana.
Le début de sa vie n’a pas été facile : il a commencé par ramasser du fumier de cheval, puis brocanteur et enfin peintre, jusqu’à son départ pour Paris en 1954.

« Je voulais être un peintre ».

Et c’est là qu’il a réussi.

Quatre ans après son arrivée, il a accroché ses peintures dans la prestigieuse galerie Drouant-David, celui qui avait exposé Picasso et Chagall. Depuis son retour en Espagne, dans les années soixante, son atelier est la nature. Aujourd’hui, à 84 ans, il est toujours là avec sa peinture, dans le jardin de sa maison du petit hameau de Mas de Flors, à Castellón.

Au cours des cinq dernières décennies, ses peintures et gravures sont présentées dans les meilleures galeries et dans des musées d’Amsterdam, de New York, Tokyo ou Beijing.

 

Ses grandes sculptures ont été installées dans les parcs et sur les principales rues et places de Madrid, Séville, Valence, Lisbonne, Venise, Vérone, Hertogenbosch ou Beijing.

« J’aime le pain et mon ciel est la vie. Je parle clairement.
Vous êtes-vous. Ma douleur, ma soif, mes yeux, mon amour, ma parole. Vous êtes-vous.
Pour moi, l’art est un reflet de la réalité, une émotion de la vie.
Changer les mots entiers par des demi-mots. Qui va me changer le rire par les larmes ? »
Aujourd’hui, je voulais dire quelque chose, quelque chose comme « quelque chose ». Mais « rien », car je ne pouvais rien dire. »

Juan Ripollés